ZANG TUMB TUMB DISCOGRAPHY “…which deny the freedom of the flesh…”

Anne Pigalle

Tout pourrait être si parfait…


Sleeveart image.

Type: Album

Format: 12" vinyl

Label: Zang Tuum Tumb

Catalogue ref.: 826462-1

Series: Action series no. 19; IQ series no. 7


Release date: 14 October 1985

Country: French Republic


Sleeve design: Anne Pigalle; Sterling; XL Design;


Notes: The French release of this album features unique French vocal versions of certain tracks.

Artwork

Sleeveart image.

Vinyl sleeve: Front

Sleeveart image.

Vinyl sleeve: Back

Sleeveart image.

Vinyl slipcase: Front

Sleeveart image.

Vinyl slipcase: Back

Sleeveart image.

Vinyl label: Side 1

Sleeveart image.

Vinyl label: Side 2

Printed tracklisting

  1. Faut-il vraiment que ce soit comme ça…
  2. Via vagabond
  3. Looking for love
  4. He! Stranger
  5. Intermission (Les dieux s‘ennuient)
  6. Souvenir d’un Paris
  7. A crack in the ocean
  8. La valse aux mille couleurs

Actual tracklisting

Side 1

  1. Why does it have to be this way… (French vocal version) 04:18
  2. Via vagabond 04:24
  3. Looking for love 04:20
  4. Hé stranger 04:17

Side 2

  1. Intermission (The gods are bored) (French vocal version) 03:14
  2. Souvenir d’un Paris 04:11
  3. A crack in the ocean 05:18
  4. The 1000 colours waltz (French vocal version) 04:58

Occasionally the tracklisting printed on the sleeve art of a release isn’t 100% accurate. Tracks may be missing, mixes unspecified or misnamed. For this reason a more accurate actual tracklisting is shown alongside the printed tracklisting.

Sleeve Notes

Outer sleeve: Front

ANNE PIGALLE

tour pourrait être si parfait…

Outer sleeve: Back

(Barcode)

0 42282 64621 7

PG 281

826 462-1

MC 826 462-4

ENREGISTREMENT NUMERIQUE

Face une

FAUT-IL VRAIMENT QUE CE SOIT COMME ÇA

VIA VAGABOND

LOOKING FOR LOVE

HE! STRANGER…

Face deux

INTERMISSION (les dieux s’ennuient)

SOUVENIR D’UN PARIS

A CRACK IN THE OCEAN

LA VALSE AUX MILLE COULEURS

Produit par Luis Jardim

Co-ordination musicale par Nick Plytas

direction par Anne Pigalle

Encouragements par Trevor Horn

(Faut-il vraiment que ce soit comme ça)

Photographie par Sterling

Couverture par Pigalle et Sterling

Art graphique par XL

(ZTT logo)

This has been number 19 in Zang Tuum Tumb’s Action Series

(Island logo)

(Phonogram logo)

Imp. POLYGRAM Imprime en France

Tout pourrait être si parfait…

Oui mais, est-ca vraiment possible…

Tout pourrait être si parfait…

Oui mais, est-ca vraiment possible…

En bien Ecoutez-moi:

Je connais un cœur quelque part qui ne peut oublier,

Et continue de danser au rythme de la valse aux mille couleurs.

Inner sleeve: Front

FAUT-IL VRAIEMENT QUE CE SOIT COMMA CA

(Pigalle/Plytas)

Tu resteras près de moi, dis,

Pas comme un vieux souvenir gris

N’envoies pas mes fantasmes dormir,

Surtout ne me déçois pas.

Tu seras mon prince des 1001 nuits

Mon gangster, mon complice,

Il te faudra tenir ton pari!

Surtout ne me deçois pas,

Faut-il vraiement que ce soit comme ça…

Quand tout semblait être si parfait

Car seulement toi connaît le secret,

Le mystère de ma vie, alors dis pourquoi…

Si je peux lire ton present, dis,

En regardant longuement tes yeux,

Seulement toi decide de mon futur

Car seulement toi deviendra mon maître

Les astres aimeraient nous aider

Car ils song là pour nous protéger

Alors Qui d’autre était au rendez-vous

Savez-vous, dites moi son nom!

Faut-il vraiement que ce soit comma ca…

VIA VAGABOND

(Pigalle/Plytas)

Tiens, te revoila, toi! Tu cours encore,

Par la-bas sur les toits…

Ta femme, elle t’ettend,

Main c’est encore plus fort que toi

Comme une angoisse dans l gorge…

Et ta femme, le sait-elle

Que méme une rivière de diamants

Ne peut changer le temps…

Via vagabond they say, via vagabond they know…

Les fleurs du temps sont capricieuses,

En femme jalouse, elles font payer cher leurs talents

Elles savent bien que rien ici n’est eternel

Ah! Comme c’est idiot! et puis, comme c’est vrai!

Hum… L’air est bon, hum l’air est frais…

Quand on est jeune et sur les toits,

Hum, l’air est bon…

Via vagabond they say—via vagabond they know!

LOOKING FOR LOVE

(Pigalle)

(Au bistrot dit l’appel du large

Il y a des marin qui boivent trop

Jour après jour ça recommence

La mer rappelle si lâchement

Aux murs, les filets de pêche tortillent

Leurs emotions de coeur crevé;

Il faudrait voir, oui pour y croire

Ce réconfort si dérisoire.)

In an old bar so near the sea,

There are sailors, they drink a lot

And every day, even Sunday,

The sea eats them, the sea hooks them

And all the memories from the wall

Have fallen down on their poor souls

You have to see, yes to believe

That mockery has made a home

They’re looking for love, unfaithful and funny kind of love

They’re looking for love, and you can be sure they will be back for more

It’s closing time and you’re passing by

Well don’t make a speech, understand why

The people here don’t want to learn

They’re busy whispering things

Deals so shady, unpure mermaids

Stories to make the air turn wet

The sea is so salty they say,

Cause it still cries when it recalls,

They’re looking for love…

And then like it happens sometimes

The funny thing is yet to come

The nearest that they’ve seen the sea

Must be in the bottom of their glass,

They are looking for love

And you can be sure they will be back for more.

HE! STRANGER…

(Pigalle/Plytas)

The rumour has arrived,

He has been here since noon.

A funny name he wears

We can’t trust him, we stare

Where are you from stranger?

What trick makes you danger…

Frontiers might well close down

But we’ll protect our town.

He, stranger! He, stranger!

Have you got a story

Which makes our sound silly?

You see the law has a face,

And our child fight in space.

Computers complex free,

We’ll have to pay the fee.

How much for your problem

We’ll make it our emblem,

The doubt is a torture

We can’t live insecure.

He, stranger! He, stranger!

Have you got a story we’ve never heard before,

He, stranger! Don’t make it too easy!

Cause stranger, we have heard so many…

Inner sleeve: Back

ZTTIQ7

INTERMISSION

(Entracte pour les dieux qui s’ennuient)

(Pigalle/Plytas)

C’atait au petit matin, si je me souviens bien…

C’était encour tot oui. Les rires et les disputes

De la nuit précedente semblaient loin…

Et le soleil commencait a monter dans le ciel

Quand au dessus des nuages, j’apercu, oh non!

Est-il possible que ce soit le jour où les dieux s’ennient!

Entracte pour les dieux qui ne s’amusent pas du tout.

Non les dieux s’ennuient.

Pourtant le jeu est à jouer, contrat démoniaque,

Non pas un miracle, la prochaine representation dans 10 minutes,

A ne pas rater!

Les dieux s’ennuient…

Changer le monde est possible, sentiment delicieux

Pourtant attaire injuste.

He! Les dieux, vous n’etes pas toujours drôles

Et je sais aussi que vous avez des petits défauts

Les choses pourraient changer

Les dieux s’ennuient et les choses changent!

Destinée perd la tête; Fatalité commence à se montrer difficile

Impertinente celle la, toujours en train

De chanter et de danser et de moquer

Et Chance a encore disparu et peut-être pour pas mal de temps

Ah! Toutes des trimeuses…

Intermission, les dieux s’ennuient!

SOUVENIR D’UN PARIS

(Pigalle/Plytas)

Loin d’ici, adieu big ben, Pigalle la grande se dresse devant vous…

Ah! Ses lumières, oh! c’est fou, ca tourney,

Ses yeux doux qui ne cessent de sourire

Ah! Souvenir d’un Paris réveur

Souvenir d’un Paris charmeur…

Tant d’images qui défilent, la vile vibre et les sons palpitent

Le metro roule et mon coeur s’ouvre

Pour toi l’inconnu sur la tour, Eiffel

Ah! Souvenir en technicolour

Souvenir d’un Paris songeur

Tu croyais au supreme frisson, seulement, regardes les murs se lézardent

Life has been a merry-go-round

And life has certainly made you cry

Souvenir d’un Paris frimeur

Souvenir d’un Paris tricheur

Et eu coin de la rue des Saints, il y a une fille, le regard vide

Et juste en face, derriere la porte,

Il y a l’arrangeur des rendez-vous manqués

Ah! Souvenir d’un Paris trompeur

Souvenir d’un Paris qui pleure

Il y des moments out u t’interroges

Et tu te repoudres pour la centieme fois

En deu ans, les choses n’ont pas tellement change

Tu cours toujours après cet impossible,

Souvenir d’un Paris frimeur

Souvenir d’un Paris aguicheur…

A CRACK IN THE OCEAN

(Pigalle/Plytas)

Winter—Spring ’84

Spring—Summer ’84

Winter—Spring ’85…A Crack in the Ocean!

C’est le mystere de l’univers,

Evidemment une drôle d’idylle,

Et puis encore un joli deal…

Automne—Hiver ’84

Printemps—ete ’85, voici le temps tant attendu

Voici le temps des décolletes, voici le temps des coups oses —

A crack in the ocean…

The wave is here to bring you back

It’s the call of the bank

C’est le mystère de l’univers,

La collection printemps-été,

Voice le temps tant attendu

Voici le temps des coups osés…

A crack in the ocean…

LA VALSE AUX MILLECOULEURS

(Pigalle/Plytas)

Le jour ou je t’ai vu pleurer

Vu la fin de mon éducation.

Sevez-vous au moins ce que c’est

Que de se battre pour ses émotions?…

Mais les amoureux du soir

N’ont pas peur d’un ciel trop noir.

Si la destinée nous lâche,

Il restera toujours un peu d’espoir

Qui, quelquepart, dans un coeur, fera battre

La valse aux 1000 couleurs de la vie.

Je les entendu mentir,

On dirait de sales gosses,

Pour de l’argent, du pouvoir ou même rien

Ils ont échangé leurs vieux rêves,

Pourtant le ciel proposait mieux

Mais c’est que la lune est encore loin!…

Si la destinee nous lâche

Il restera dans un coeur, la valse aux 1000 couleurs

Autour de moi, ils repétent tous:

Viens t’amuser, ne penses pas trop

Autour de moi, il y en a d’autres

Qui n’ont pas pu tout oublier.

Feindre comme une douce enfant

Ah! Fugitive existence…

Si la destinee nous lâche,

Il restera toujours dans un coeur

La valse aux 1000 couleurs.

Performance vocale et littertature Ann Pigalle

Piano, orgue, synthetizer par Nick Plytas

Musique par Nick Plytas a part ‘Looking For Love’ par Anne Pigalle

Produit par Luis Jardim a l’exeption de ‘Faut-il vraiement que ce sont comme ça’ Produit par Trevor Horn assiste de Richard Niles arrangeur et conducteur de l’orchestre

Album mixe par Steve Lipson a l’exeption de ‘Looking for Love’ par Bob Painter et Steve Lipson.

‘Intermission’ par Bob Kraushaar. ‘La valse aux mille couleurs’ par Alan Douglas

‘Faut-il vraiement que ce soit comme ça’ par Nick Ryan

Merci encore aux hombreux talents et aux, sents aidauts qui ont permis la réalisation de cet album.

Label: Side 1

(ZTT logo) (Island logo)

1

33 TOURS

STEREO

(SACEM logo)

NUMERIQUE

826 462-1

826 462-1 1

PUBLICATION PHOTOGRAM

℗&© 1985 ZTT

“TOUT POURRAIT ETRE SI PARFAIR…”

1. FAUT-IL VRAIMENT QUE CE SOIT COMME CA… 4'16

2. VIA VAGABOND 4'24

*3 LOOKING FOR LOVE 4'18

4. HE! STRANGER… 4'16

ANNE PIGALLE

Paroles: Anne Pigalle

Musique: Nick Plytas Sauf

*musique: Anne Pigalle

Produit par: 1. Trevor Horn

2.3.4. Luis Jardim

TOUS DROITS DU PRODUCTEUR PHONOGRAPHIQUE ET DU PROPRIETAIRE DE L’ŒUVRE ENREGISTREE RESERVES. SAUF AUTORISATION. LA DUPLICATION. LA LOCATION. LE PRET. L’UTILISATION DE CE DISQUE POUR EXECUTION PUBLIQUE ET RADIODIFFUSION SONT INTERDITS

Label: Side 2

(ZTT logo) (Island logo)

2

33 TOURS

STEREO

(SACEM logo)

NUMERIQUE

826 462-1

826 462-1 2

PUBLICATION PHOTOGRAM

℗&© 1985 ZTT

“TOUT POURRAIT ETRE SI PARFAIR…”

1. INTERMISSIONS (Les Dieux s’ennuient) 3'12

2. SOUVENIR D’UN PARIS 4'12

3. A CRACK IN THE OCEAN 5'17

4. LA VALSE AUX MILLE COULEURS 4'57

ANNE PIGALLE

Paroles: Anne Pigalle

Musique: Nick Plytas

Produit par Luis Jardim

TOUS DROITS DU PRODUCTEUR PHONOGRAPHIQUE ET DU PROPRIETAIRE DE L’ŒUVRE ENREGISTREE RESERVES. SAUF AUTORISATION. LA DUPLICATION. LA LOCATION. LE PRET. L’UTILISATION DE CE DISQUE POUR EXECUTION PUBLIQUE ET RADIODIFFUSION SONT INTERDITS